Comment choisir votre portail ?

Les différents types de portails

portail coulissant

Point d’entrée de votre propriété, le portail doit autant être esthétique qu’assurer votre sécurité. Son prix et son allure dépendront du type d’ouverture (battant ou coulissant) et du matériau, sans oublier la motorisation.

Pour vous aider à choisir le modèle adéquat, Tout-pour-le-Jardin fait le point.



 

 

Portail battant ou coulissant ?

Pour installer un portail battant, vous avez besoin d’espace libre pour que les portes puissent s’ouvrir sans encombre, que ce soit vers l’intérieur ou vers l’extérieur, à 90°ou à 180° selon les besoins. Attention : si votre portail s’ouvre vers l’extérieur, vous devez vous assurer qu’il ne gêne pas la voie publique. On trouve donc pour cette raison davantage de modèles dont les deux vantaux s’ouvrent vers l’intérieur.

Avantages du portail battant :
-    Large gamme de coloris pour une belle harmonie avec votre habitation
-    Moins cher que le portail coulissant

Le portail coulissant a l’avantage indéniable de ne nécessiter que très peu de place : il est donc particulièrement adéquat s’il donne directement sur la rue ou si vous avez peu d’espace dans votre jardin. Au lieu de comporter des vantaux ouvrants, il glisse le long d’un rail posé au sol pour s’insérer le long d’un mur entourant votre propriété. On peut aussi le trouver suspendu (autoportant) sans contact avec le sol : dans ce cas, il est équipé d’un moteur électrique et d’une crémaillère fixée au niveau du portail. Ce modèle est moins coûteux que celui avec rail car le travail d’installation est moins long et moins complexe.

Avantages du portail coulissant :
-    Gain de place considérable
-    Ne gêne jamais le passage, ni dans votre jardin, ni sur la voie publique
-    Sécurité optimale
-    Adapté aux terrains en pente
 

Les matériaux disponibles : avantages et inconvénients

L’aluminium est le matériau le plus utilisé pour la réalisation de portails. Sa solidité et sa légèreté lui permettent de s’adapter aussi bien au modèle battant que coulissant pour des portails de toutes tailles. Comme il est naturellement antirouille, il ne nécessite aucun entretien. On le trouve dans un choix infini de coloris. En revanche, moins solide que le fer, il sera davantage sujet à la déformation au cours du temps.

Elégant et résistant, le bois confère beaucoup de caractère à votre propriété mais nécessitera un entretien spécifique et régulier, notamment l’application d’une couche de lasure une à deux fois par an.

Le PVC ne coûte pas cher mais est aussi moins solide : il s’usera plus vite au fil des années. En outre, sa légèreté ne permet pas d’installer un système de motorisation trop puissant. En revanche, il ne nécessite aucun entretien et est facile à installer. Si vous optez pour ce matériau, ne choisissez pas le modèle entrée de gamme et veillez à ce que votre portail soit renforcé avec du métal pour lui assurer une plus grande longévité.

Lourd et solide, le fer forgé implique un moteur puissant si vous souhaitez rendre son ouverture automatique. Si vous optez pour un portail sur mesure, ce matériau sera le plus cher. Il devra aussi être traité contre la corrosion tous les deux ans.            

Combien ça coûte ?

Le prix dépendra du type d’ouverture, du matériau, de la taille et de la motorisation. Sachez tout d’abord qu’un portail coulissant, plus complexe à installer, coûtera deux fois plus cher que son homologue battant.

Pour le matériau, le moins cher est le PVC. L’aluminium, plus solide, représente probablement le meilleur rapport qualité/prix par rapport au bois et au fer, résistants également mais aussi plus coûteux.

Naturellement, plus votre portail est imposant, plus le prix grimpera. Le système de motorisation choisi influencera également le prix final.