Création d’un potager

Comment aménager un potager ?

potager

Vous avez toujours rêvé d’avoir un magnifique potager dans votre jardin mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous craignez de ne pas avoir la main verte ?

Pas de panique, nul besoin d’un diplôme en agriculture pour bien s’occuper de ses courgettes, de ses salades, de ses haricots ou encore de ses oignons. Nous vous dévoilons ci-dessous quelques conseils pour réussir vos plantations. Après lecture de cet article, vous serez paré(e) à créer le potager de vos rêves.
 

Comment choisir son emplacement ? 

Lorsque l’on souhaite créer un potager, l’une des premières choses auxquelles il faut penser est l’emplacement. Plusieurs éléments doivent être pris en compte, tels que l’ensoleillement, l’inclinaison du sol et la qualité de la terre.

Ensoleillement

Optez tout d’abord pour un endroit bien exposé à la lumière. Vos légumes ont besoin d’un maximum de soleil pour pousser !  Privilégiez donc les coins de votre jardin ensoleillés et à l’abri du vent. Si vous habitez dans une région venteuse, un mur ou une haie pourra protéger vos légumes.

Pensez donc à orienter votre potager vers le sud/sud-ouest et évitez de l’installer à proximité d’arbres. Tant leurs ombres que leurs racines pourraient porter préjudice à vos plantations.

Inclinaison du sol

Nous vous conseillons de choisir un terrain plat ou légèrement incliné. Les terrains pentus sont moins indiqués en raison des risques d’éboulements, d’érosion, de ruissellements... Il est néanmoins possible de créer un potager en pente en réalisant quelques aménagements.

Qualité de la terre

La qualité du sol a une grande incidence sur la croissance de vos légumes. Une terre fertile est facile à cultiver et riche en matière organique. Cependant, il est rare de bénéficier du sol idéal. Mais quelle que soit la qualité de votre terre, sachez que vous pouvez toujours l’améliorer, notamment en déversant du compost ou de l’herbe sur la zone.

Il faut par ailleurs que votre sol soit bien drainé. Une humidité excessive risquerait de faire pourrir les racines, voire d’entraîner des maladies.
 

Quand créer son potager ?

Période des semis de nombreux légumes et fruits, le printemps est idéal pour démarrer un potager. N’oubliez pas que chaque légume a ses propres exigences en matière de climat. Il est donc important de vous renseigner sur les meilleures périodes pour vos plantations et semis. Vous pouvez bien sûr anticiper la préparation de l’emplacement. L’important est de semer et planter au bon moment.
 

Quel type de potager ?

Le potager traditionnel

Le potager traditionnel (ou potager en rangs) est la méthode la plus courante. Les légumes sont disposés en rangs, séparés par des allées. Si cette option offre un certain espace entre les rangées, il faut disposer de place dans son jardin afin de pouvoir opter pour ce type de potager.

Le potager en carrés

Le potager en carrés est à privilégier pour les petits terrains. Idéale pour les débutants, cette technique consiste à jardiner dans des carrés surélevés. Elle offre de nombreux avantages, mais ne permet de produire qu’une quantité limitée de légumes.

Les autres potagers

Si les deux options ci-dessus sont les plus fréquentes, bien d’autres s’offrent à vous : potager mandala, vertical, sous serre… Aussi, rien ne vous empêche d’innover et de laisser libre cours à votre imagination. Vous pouvez réaliser votre potager comme bon vous semble, tant que vous pensez à bien espacer vos cultures et à laisser un passage pour ne pas piétiner tout votre travail.
 

Quels légumes planter ?

Facilitez-vous la tâche

Si vous êtes débutant, mieux vaut vous tourner vers des légumes faciles à cultiver, tels que des tomates, des navets, des radis ou encore des salades. Côté herbes aromatiques, persil, ciboulette, menthe, thym, basilic ou encore romarin sont particulièrement faciles à faire pousser.

Faites les bonnes associations

Sachez également que toutes les plantes ne font pas bon ménage. Certaines variétés peuvent en empêcher d’autres de pousser voire les intoxiquer. Pensez donc à vous informer sur les bonnes combinaisons. Notez par exemple que les carottes adoucissent le goût des radis, tandis que ces derniers éloignent certains parasites.

Alternez les cultures

Il est généralement recommandé de ne pas cultiver sans interruption des plantes de la même famille au même endroit et ce, pour deux bonnes raisons :

  • Prévenir la propagation de maladies et de ravageurs : bon nombre de parasites et maladies sont propres à une sorte de plante. L’alternance de cultures permet donc de lutter contre leur développement.
  • Mieux nourrir les plantes : cultiver une même plante sur une même parcelle a pour inconvénient d’appauvrir le sol. En effet, les légumes ont tous leurs besoins spécifiques en nutriments. Grâce à la rotation des cultures, vous évitez le déséquilibre de votre potager.
     

Comment préparer le terrain ?

Décompactez la terre

Après avoir enlevé pierres, mauvaises herbes et autres indésirables, il faudra labourer la terre. Si cette dernière n’est pas trop lourde, vous pourrez la décompacter avec une grelinette. Dans le cas contraire, aérez votre sol à l’aide d’une bêche.

Améliorez votre sol

Notez que les sols lourds et collants ont l'avantage de retenir l’eau, mais ils sont plus difficiles à travailler et peu appréciés par certains légumes. Pour drainer votre sol, vous pouvez ajouter du sable sur 5 cm. En revanche, si votre terre est trop sableuse, elle ne retiendra pas suffisamment d’eau. Dans ce cas, vous pouvez incorporer de l’argile sur 25 à 30 cm.

Nourrissez la terre

Si vous souhaitez nourrir votre sol et garantir la bonne pousse de vos cultures, vous pouvez déverser de la matière organique (compost, fumier…) sur la terre. 

Faites un plan

Nous vous conseillons vivement de réaliser un plan de vos cultures. Certains légumes comme les courgettes peuvent notamment devenir volumineux. Veillez donc à ce qu’aucune plante n’empiète sur les autres. Planifier vos cultures vous aidera également à effectuer vos rotations comme il se doit.
 

A vous de jouer !

Votre parcelle est désormais prête à accueillir vos cultures et vous avez tous les outils en main pour débuter ce potager que vous désirez tant. Il ne vous reste plus qu’à en prendre de la graine et vous mettre au travail.